Le civisme dans WoW, the sound of silence

4 Juil

« Fools » said I « You do not know
Silence like a cancer grow
Hear my words that I might teach you
Take my arms that I might reach you »
But my words like silent raindrops fell
And echoed
In the wells of silence »

simon_garfunkel-soundssilenceWorld of Warcraft, pour « virtuel » qu’il soit, n’est pas un monde à part coupé de la réalité. D’ailleurs, virtuel ne fait pas référence à l’irréalité mais bien à l’immatérialité ce qui est très différent : les joueurs de WoW sont des gens bien réels, authentiques, en chair et en os, et comme dans le monde « normal » il convient de les traiter, de nous traiter les uns les autres, comme on le fait physiquement au quotidien. Quelques commérages à ce propos après la coupure.

Il y a plein de façon de se comporter comme un trou du cul dans World of Warcraft, et on croise tous les jours de ces gens imbus de leur personne pour qui les autres n’existent pas, ou alors seulement comme des objets de décor négligeable. La question que je me pose est… sont-il ainsi aussi dans le monde physique ou bien profitent-ils de leur anonymat relatif dans le jeu pour se défouler et extraire de leur misérable esprit aigri ces travers inavoués incompatibles avec la société des humains matériels ?

Je me souviens par exemple de Flørence (alias Bibendùm/Chimy/Fisy) de la guilde <Seed> sur Kirin tor. Aux Salles de Foudre son comportement insultant envers les autres membres du groupe, des insultes directes comme  « sous-merde« , « ta gueule » et j’en passe, mena directement à l’abandon des try sur Loken. Une personne irrascible, détestable et excessivement arrogante qui par ailleurs floodait ponctuellement le canal /2 (ce qui est un indice pour les connaisseurs). Le joueur a par la suite migré ses personnages ailleurs et/ou changé le nom de certains d’entre eux.

Je me souviens aussi d’Ambroïsy toujours sur Kirin tor, tank snob et arrogant qui refusait de faire le chemin comme tout le monde lors d’un wipe qu’il avait lui-même causé en fonçant tête baissée dans un pack de mobs alors que le reste du groupe était encore en train de se buffer loin derrière. Non content de refuser de revenir par ses propres moyens, il nous avait mis la responsabilité du wipe sur le dos, et à moi en particulier puisque j’étais présent en heal (avec Killh). J’avais donc bien sûr refusé de le rez, et il s’était barré comme un voleur.

Je me souviens aussi d’un TP précoce qu’on m’avait envoyé aux Grottes du Temps pour apprendre après avoir été TP que j’allais devoir attendre là un des membres du groupe plus 20 minutes sans rien à faire dans le désert (pierre de tp pas up à l’époque où ca durait une heure). Après m’être excusé poliment de devoir quitter le groupe parce que je n’avais pas vocation à devoir perdre mon temps pour que d’autres aient, eux, le temps de faire autre chose, j’appris ensuite que les insultes fusaient dans mon dos…

Un dernier comportement de trou du cul, plus commun encore : il y avait ce Veuven à Azjol-Nérub. Il m’avais groupé sous condition qu »il accepte ma compagne avec moi alors qu’elle ne serait dispo que 3 minutes plus tard (juste le temps qu’elle se connecte). Il était ok. Trente secondes plus tard il groupait un troisième DPS à la place de ma compagne en me disant qu’il était up en premier et qu’il avait donc la place…

Il s’en trouve des dizaines comme ça, chaque jour.

Heureusement, on croise encore des gens au comportement exactement inverse : le coeur sur la main, près à servir ou d’un humour indécrottable comme Logen, qui donnait patiemment des conseils sur sa classe, Kymoway qui partait la fleur au fusil à l’Oculus avec des noobs, Alliela le roi de la bonne humeur toujours prêt à rendre service, Draxus dont le sens de l’amitié n’a jamais pu être remis en cause, Thadworh le jovial compagnon de guerre toujours présent, ainsi que d’autres compagnons exceptionnels comme Nightrider, Alyee, Aphalgar

À tous ces gens qui rendent la vie des autres plus difficile, je voudrais partager ceci :

Bonne journée à tous ^^

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :