Les boulets de Medivh #2

18 Juil

bouletPar un bel après-midi de juillet, un démoniste bienveillant en plein levelling décida de mettre les pieds aux Salles de Foudre (normal) afin de compléter deux quêtes données à Dun Nifflelem qui lui permettraient de recevoir un bon petit coup de boost côté XP. Il se plaça donc dans la liste des Recherche de Joueurs et continua gaiement à quêter.

Au bout d’un très long moment, Sombrette de <Les Poetic Loosers> lui chuchotta à l’oreille et l’invita à grouper. Pendant qu’il cherchait des compagnons de jeu, il me raconta une partie de sa vie privée, que c’était  dommage que sa « fiancée » passait son temps à lui dire qu’il tankait mal sinon il l’inviterait bien à nous rejoindre pour nous soigner, etc. À quoi je répondis qu’il fallait parfois faire preuve d’humilité devant la critique pour gagner du temps… Bref. Peu après, notre groupe était complet et la copine irrascible embarquée pour la bonne cause.

Comme souvent les premiers pulls donnent le ton, je me suis rapidement trouvé en confiance car Sombrette pullait correctement, en gardant sa poigne de la mort pour d’autres nécessités, et le reste du groupe suivait bien. Méthodique et précautionneux il vida toute la première salle, ce qui laissa pas mal de temps à tout le monde pour papotter et, pour moi, me rendre compte que tout ce petit monde se connaissait très bien : discussions et blagues s’enchainaient plus vite que les mobs. Lorsque le premier boss tomba et que j’eus jeté un oeil à recount, je constatai que nous n’étions quasiment que deux à DPS : le tank et moi. Notre prêtre ombre dépassait difficilement les 400 et notre guerrier national atteignait 800 avec brio…

Puis survînt la tragédie.

Dans la salle précédent Volkhan le second boss, nous nous étions arrêtés dans l’escalier avant de puller le premier pack de mobs. Sombrette devant et moi juste derrière aux côtés de notre irrascible amie Clocui, druidesse soin de son état. Comme ma succube avait succ… ombé aux multiples explosions de ces foutus Scories, je débutais son incantation et… je fûs immédiatement pris en cible par un (un seul !) des mobs qui nous faisaient face. Celui-ci me tapa dessus une fois, puis deux fois, et enfin trois fois avant que tous constatent mon décès, reprennent le mob et me rez. Aucune réaction du tank, aucune réaction du soigneur à part un « putain t’as aggro fais gaffe« . Il est vrai que mon démoniste n’était que niveau 79 et eux 80, n’empêche… S’ensuivit quelques explications parmis lesquelles j’ai dû expliquer le concept d’aggro globale à Sombrette qui en entendait parler pour la première fois (la prochaine fois, je lui expliquerai aussi ce que réactivité signifie dans WoW).

L’ambiance fût manifestement un peu plombée à ce moment-là et j’entrepris de rendre mon Gnome encore plus petit qu’il l’était ^^

Nous fîmes donc face à Volkhan et nous engagêames le combat. Je ne savais pas encore à ce moment-là que je recevrais ma première « leçon » pour avoir ôsé leur tenir tête dans les secondes qui suivraient. Immédiatement, comme par hasard, mon aggro est pour la première fois de l’instance montée plus haut que celle du tank. Pendant les quelques secondes qui suivirent, je me suis pris Volkhan et deux de ses adds sur la tête avec pour seuls soins ceux de mon Drain de vie et de mon Siphon de vie. Pas de reprise par le tank, pas de soin de la druidesse, encore une fois. Autant dire que j’étais un peu fâché lorsque j’ai réintégré mon corps virtuel et que j’entendis mes compagnons continuer leur bla bla incongru comme si de rien n’était.

C’est donc dans le silence le plus absolu que j’ai vaillament affronté la suite de l’instance, motivé par les précieux XP qui me manquaient ainsi que par la possibilité de tomber sur un loot sympa avec Loken. Et c’est effectivement une très belle robe qu’il droppa, notre cher Gardien d’Ulduar. Je demandai alors au groupe si cela ne les dérangeait pas que je fasse « besoin » dessus et… voici la suite (Kellh c’est mon démoniste, Sombrette le tank, Loviatar le guerrier 800, Abeona la prêtresse 400, et clocui la soi-disant soigneuse) :

Bouletsdemedivh002

En d’autres circonstances ça aurait pu être une bonne petit blague ^^, mais là… c’était simplement encore la preuve de la « lourdeur » de certains joueurs.

Et le plus dur, c’est de rester poli et courtois…

Bon jeu ^^

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :