L'Oculus, guide de survie contre Eregos

27 Mai

L'Oculus

L'Oculus

Incroyable mais vrai.

18 mois de jeu dans Wrath of the Lich King et le boss final de l’Oculus, Eregos, représente encore et toujours une épreuve délicate pour de très nombreux joueurs de World of Warcraft qui ne maîtrisent toujours pas cette rencontre originale. Pour en finir avec les wipes à répétition en instance aléatroire, voici mon humble petit guide de survie de l’Oculus.

Les mobs.

Les trashmobs du couloir d’entrée se bourrinent sans état d’âme, aucune difficulté particulière à noter. Le tank tâchera de bien taper tous les dragonnets sous peine de les voir rapidement se concentrer sur le soigneur. Les miniboss et boss suivants n’ont plus non plus grand chose à nous opposer et n’importe quel groupe en violet n’aura aucune peine à s’en défaire, même sans stratégie.

Eregos.

Là, c’est une autre affaire. On monte sur nos drakes et notre équipement ne fait plus de nous les super-héros que nous sommes habituellement (mais il contribue aux points de vie de notre monture), alors du coup nous allons devoir nous sortir les d… nous organiser pour éviter les désillusions d’un bourrinage aussi épique que futile d’Eregos. Et, franchement, ce n’est pas bien compliqué.

Nous avons trois types de drakes : rouge/tank, bronze/dps et emeraude/soigneur (notez que le drake emeraude ne permet pas de soigner avant le boss final). Chacun prend le sien et joue son rôle comme ceci :

  • Rouge/tank : créer des dégâts et de l’aggro sur Eregos avec le bouton 1, utiliser le bouton 2 pour diminuer ses dégâts reçus dès qu’il est up (surveiller les charges en haut de notre écran). Lorsque des dragonnets apparaissent pendant le combat, utiliser le bouton 3 afin de rediriger leur attention sur soi et de permettre au soigneur de concentrer ses soins, puis prendre les dragonnets en cible et les dps toujours avec le bouton 1 (AOE).
  • Bronze/dps : la présence de 3 drakes de bronze permet d’agir en rotation, l’un après l’autre. Une fois l’ordre d’action établit entre les joueurs dps du groupe, utiliser l’arrêt du temps puis poursuivre juste derrière avec la faille temporelle qu’il faut canaliser jusqu’au bout. Les deux autres drakes utilisent ce moment pour faire un maximum de dégâts sur Eregos. Dès qu’un arrêt du temps se termine (avant la fin de la canalisation de la faille), le dps suivant procède à son tour, et ainsi de suite. À trois drakes, les arrêts du temps sont optimisés et les failles temporelles permettent de raccourcir la durée du combat (par un boost des dégâts). Il est important de ne pas être deux à faire des failles temporelles en même temps (inutile).
  • Emeraude/soin : si le tank assume convenablement son rôle (voir ci-dessus), monter les 3 stacks de poison sur Eregos (bouton 1) puis soigner le tank (bouton 3), il ne devrait pas être nécessaire de soigner un autre joueur que lui de tout le combat. Attention de bien relancer le sort avant la fin du debuff sur Eregos sous peine de devoir remonter les 3 stacks par la suite. Il pourra également être avantageux d’utiliser le bouton 2 pendant une faille temporelle afin de produire un dégât monstrueux, puis de s’auto-soigner, mais seulement si le groupe fonctionne bien.
Gardien tellurique Eregos

Gardien tellurique Eregos

Lorsqu’Eregos se déphase, tous les joueurs du groupe devraient le contourner par un côté à leur convenance (prévoir très large) et se rejoindre loin dans son dos à l’opposé de la plateforme, puis attendre qu’il vienne par lui-même (ne pas aller à sa rencontre à la fin de sa phase). Cela évitera au groupe de se disperser : les dps n’attireront pas l’attention des dragonnets, le tank pourra les éliminer rapidement, et le soigneur pourra soigner le tank sans perdre de temps sur les dps… vous voyez le genre, c’est en partie ce qui fait généralement échouer les groupes auxquels vous participez ^^

Bref, bonne chance à vous ^^

-Cc

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :