Des exigences de jeu et de nos rapports avec les autres

12 Jan

Derrière ce titre volontairement pompeux se cache une remise en cause initiée par un commentaire d’Abracadabrah reçu à propos de mon post précédent. À la lecture de mon article, emprunt d’une détresse qui n’était pas forcément bien exprimée, Abracadabrah pose la question de mes exigences par rapport aux autres joueurs en notant que j’apparais comme un gros méchant pas beau excessivement  intransigeant ; c’est d’ailleurs une remarque que m’avait aussi déjà faite Lil par le passé, puis Shastar il y a peu. Aussi est-il peut-être temps pour moi d’exposer en public ce qui m’anime dans le jeu, bien que j’évite habituellement de parler si intensément de ma petite personne (mais bon, c’est un blog ici hein, pas un site web généraliste) et les raisons pour lesquelles il peut m’arriver de parler crûment de certains joueurs à l’occasion.

Mais avant de détailler mon point de vue sur le niveau et les compétences des joueurs de World of Warcraft, voici un peu peu d’histoire…

[ATTENTION SPOILER : LA SUITE DE CET ARTICLE RÉVÈLE LA VRAIE NATURE DE L’AUTEUR DU PIOU PIOU BLOG. SI VOUS SOUHAITEZ CONTINUER À FANTASMER SUR LA PETITE CCELENN N’ALLEZ PAS PLUS LOIN, VOUS RISQUERIEZ UNE DÉCONVENUE DÉFRISANTE.]

Qui que quoi dont où ?

Je suis un homme, adulte depuis un bon petit moment déjà, célibataire et père de deux enfants si bien que mon temps de jeu limité est essentiellement consacré à mes activités IG préférées : raider et apprendre l’histoire du monde (ce qui m’était impossible dans Lord of the Rings Online (LotRO) pour cause de population excessivement basse). Je n’aime pas pêcher, je n’aime pas cuisiner, je n’aime pas farmer, je n’aime pas monter mes métiers et je n’aime pas employer mon temps de jeu à « faire des PO » : je fuis l’HV comme la peste et vous n’y trouverez jamais un seul objet en vente au nom de l’un de mes personnages. Me battre contre des boss, lire des quêtes et des sites d’information générale sur le jeu, voilà, c’est tout ce que je fais dans World of Warcraft et c’est accessoirement la raison pour laquelle j’ai autant de rerolls (11 lvl 80+ actuellement).

Autre « particularité », mais non des moindres, je n’aime vraiment jouer à World of Warcraft qu’en bonne compagnie et le leveling en solitaire, bien que je l’ai pratiqué des mois durant, me pousse désormais rapidement à revenir vers des activités IRL plus constructives (la preuve : mon worgen guerrier né avec Cataclysm n’est encore que lvl 71).

Comme je le disais j’aime raider et, je précise,  « bien » raider, c’est à dire mettre tout en oeuvre pour trouver un équilibre de groupe permettant de vaincre les boss. Le stuff de chacun m’indiffère, j’estime qu’il n’est pas aussi nécessaire qu’on le croit et que le gameplay et la cohésion de l’équipe sont réellement les seuls déterminants dans le succès d’un raid (vous trouverez ailleurs sur ce blog un article à ce sujet). À ce titre, c’est la seule chose dont il m’arrive de parler sur ce blog lorsque j’aborde le sujet des joueurs ou des raids : des strats, des optimisations et les comportements qui y sont liés. Ce n’est pas nouveau, c’est ainsi depuis les débuts de ce blog mais pour s’en rendre compte encore faut-il s’y être un peu intéressé (ce# qui est loin d’être une obligation évidement ^^).

Motivé par ma première guilde hordeuse (les Frères d’âme sur Kirin tor) dans laquelle j’étais bien trop noob, je raide dans World of Warcraft depuis que j’ai compris qu’un autre jeu commence lorsqu’on atteint le level max (alors 70). J’avais alors rejoint un groupe d’excellents joueurs nocturnes nommé Noctis avec lequel Karazhan et Zul’aman n’eurent bientôt plus de secrets pour moi (disons).

Un jour, Wrath of the Lich King est sorti.

World of Warcraft, qui était alors un jeu très élitiste du fait de sa difficulté, devint subitement très accessible : les milliers de joueurs qui affluaient en Azeroth n’avaient aucune connaissance du passé du jeu, ils découvraient un monde où les prérequis avaient disparus, les stratégies simplifiées à leur plus simple expression et les raids farmables après seulement deux ou trois tentatives. J’en ai déjà parlé sur Piou Piou Blog mais imaginez de travailler 5 mois à raison de 2 jours de raids de 3 heures sur Karazhan pour *voir* enfin le boss final alors qu’après juste 5 entrées dans son donjon Arthass tombait dans sa Citadelle de la Couronne de Glace.

Décoiffant.

Admettre qu’un jeu évolue est une chose, le voir se transformer au point qu’il perde sa personnalité en est une autre et vous comprendrez que cela peut perturber : on croit jouer à un jeu et du jour au lendemain c’est à un autre jeu qu’on s’attache. Surprise, déception, parfois rancœur… Mais le temps passe, le joueur s’accroche et espère de meilleurs jours ^^

Ce qui m’amène au second point le plus important pour moi : les joueurs de WoW, coéquipiers, copains IRL et inconnus.

World of Warcraft est un MMO, et dans MMO il y a M pour Multiplayer (multijoueur). Wow est prévu pour être joué en instance et en raid à plusieurs : le but est de coordonner ses actions avec celles des autres afin de résoudre les stratégies de combat contre les boss et mobs comme si c’étaient des puzzles, pièce après pièce. WoW n’est pas un shoot’em up, ce n’est pas non plus un un ersatz de Quake, on ne s’y masturbe pas intellectuellement comme dans un Myst et on n’y fait pas la course contre d’autres joueurs comme dans Need For Speed. WoW est un mMo qui contient deux aspects, l’un PVE où l’on s’entr’aide et l’autre PVP où l’on s’oppose.

La mentalité de base du DK dps : aucune imagination ^^

Lorsqu’un joueur entre dans une équipe, PvE ou PvP, et qu’il décide de jouer sans tenir compte de ses coéquipiers, j’appelle ça un mauvais joueur et souvent dans mes pages c’est résumé sous le terme générique de « boulet« . Lorsque je parle de mauvais joueurs qui, lors d’une instance ou d’un raid, n’en font qu’à leur tête et imposent leur plaisir aux autres au lieu de trouver un moyen de les joindre à ce plaisir, c’est encore de « boulets » dont je parle. Lorsque quelqu’un intervient et décide volontairement de nuire aux autres joueurs, par son comportement opposé aux règles du jeu acceptées par les autres ou par ses paroles, j’appelle encore cela un « boulet ». Et c’était bien de cela qu’il s’agissait dans l’article précédent, remis en question par Abracadabrah, dont je parlais au début de celui-ci : j’y  généralise sur le comportement d’une catégorie de joueurs néfastes, pas des joueurs qui ont du mal à jouer, des joueurs qui décident de jouer seul. Et très mal. Le fait que ce genre de joueur se retrouve souvent, je ne dis pas tout le temps, sous les traits d’un chevalier de la mort DPS ne m’appartient pas. Je n’y suis pour rien, c’est ce que j’observe dans le jeu depuis WotLK : souvent les chevaliers de la mort DPS sont des boulets. Et donc je m’en méfies lorsque j’en croise…

Nuisance et mauvaise foi, le DK DPS dans toute sa splendeur.

Il n’y a pas de colère ni d’intransigeance dans ce constat, mais plutôt une grande détresse car je n’invente rien et le constat que le jeu est devenu catastrophiquement englué par la médiocrité de très nombreux joueurs est reporté et discuté partout sur le web. Bien sûr tous les boulets n’arrivent pas en Azeroth sous les traits d’un chevalier de la mort DPS aussi les retrouve-t-on souvent en robe également, et à l’heure actuelle hélàs je joue et je constate, comme de nombreux autres, à quel point le  jeu est excessivement fréquenté par des gens qu’on a pas envie de recroiser un autre jour.

Vous voulez des exemples de récits à propos de la médiocrité ambiante et des emmerdeurs ?  Facile, parcourez le web francophone, il y a plein de blogs à droite et à gauche et tous abordent ce sujet à un moment ou un autre.  C’est dans l’air du temps. Et pourquoi donc ?

Parce que c’est flagrant.

Quelques exemples :

Je ne suis pas assez maso pour partir en pur pick-up, donc ca và. C’est soit full guilde soit semi-guilde mais seule jamais. On verra plus tard, quand les tanks auront appris à attendre que je regen entre 2 pack, que les dps auront appris que popo de soins et bandage c’est pas juste pour faire joli dans l’inventaire, et que oui une aoe 9 fois sur 10 c’est évitable.  — Kani

Encore un autre :

Sur 5 tentatives de héros en deux jours je n’ai pu aller au bout d’aucun […] J’ai croisé des dps à 4000 en héros […] pas fichu de retrouver l’instance une fois morts et de surcroît incapables de répondre lorsqu’on leur parle pour  les aider […] Je ne supporte plus cette confrontation quotidienne à ce qu’est devenu notre monde , un monde d’égotisme et d’égoïsme […] —Domi

J’en passe et des meilleures, comme je le disais plus haut c’est devenu évident pour tout le monde sauf peut-être pour ceux qui provoquent ces commentaires puisque, par définition, ils se foutent de la réalité qui les entoure. Mais attention de ne pas amalgamer ceux qui pourrissent le jeu par leur comportement nuisible avec ceux qui le ralentissent par leur simple incompétence temporaire, autrement dit les « noobs » et autres « casus ». Ce que je ne fais jamais.

Je n’ai rien contre les nouveaux, je n’ai rien contre ceux qui n’ont pas le temps de jouer chaque soir pendant 3 heures et je n’ai rien contre ceux pour qui taper sur un clavier et tenir une souris en même temps est d’une extrême complexité. J’aime les joueurs qui participent, activement, avec le soucis de progresser. Pas besoin d’être doué, pas besoin d’être stuffé, pas besoin d’avoir des PO : un peu de bonne volonté, de la communication et c’est tout.

Je joue chaque semaine dans un raid que l’on peut qualifier de « casual », fini pour moi l’heureux temps où je jouais 10h par jours tous les jours et raidais chaque soir dans un groupe haut niveau (miam  les années sabbatiques). J’ai eu la chance, et j’insiste : la chance, de croiser la route d’un petit groupe de joueurs fûtés, pas tous très bons, avec qui jouer est redevenu un plaisir au début de l’année dernière. Ensemble, nous sommes des ados, des parents, des étudiants, des coincés à la maison ou même des blogueurs ^^ Il y a de tout dans notre groupe, et notre niveau de jeu global est assez moyen pour tout dire.

Mais !

On passe de bonnes soirées, on fait des instances, des raids, on ne se prend pas la tête, on plaisante, on teste le jeu ensemble et on wipe en série. Ah, ça, pour wiper on wipe… Mais vous savez quoi ? On a du plaisir à jouer ensemble. Et pourquoi donc ? Parce qu’on se respecte, parce qu’on s’écoute et parce qu’on joue en essayant de se coordonner, pas parce qu’on se connait (demandez à Constantine comment on s’est connu en instance, elle vous confirmera certainement l’efficacité de nos premiers runs ensemble).

De nos jours, alors que Cataclysm est sorti depuis un bon mois déjà, on en est plus là et les « bons » runs en instance sont aussi difficiles à trouver qu’une larme dans un océan de pluie (ouais j’ai l’âme poétique).

À pleurer…

Non seulement il est devenu presque impossible de terminer une instance héroïque en full pick-up, mais c’est également souvent l’occasion de se retrouver confronté à des joueurs égoïstes qui croient tout savoir sur tout et pour qui « l’autre » ne sert qu’à le faire valoir. Pas de communication, pas de solidarité, pas de coordination, pas de fun. Lorque notre temps de jeu est compté, je vous assure qu’on a pas envie de passer notre soirée à le perdre avec ces énergumènes. Alors oui de temps à autres on tombe sur une perle, un joueur agréable, un joueur compétent, peu importe. Et là quel plaisir… C’est pour ces moments précieux que je suis encore ici en Azeroth et non dans les Terres du milieu où la population particulièrement sélective ne tolère pas la bêtise et l’ignorance. Je suis fan de World of Warcraft, du monde d’Azeroth et de la compagnie Blizzard. Mais par dessus tout, j’aime les joueurs de World of Wacraft qui ont décidé d’utiliser ce jeu pour passer un bon moment avec les autres et qui prennent du plaisir à ce qu’ils font : les bons coéquipiers, les guildoux sympas, les pick-ups coopératifs, les blogueurs et tous ceux qui d’une manière générale partagent leurs connaissances. C’est parce que je VOUS aime que je VOUS dénonce lorsque vous vous comportez mal.

C’est ainsi et il est prévu que cela le reste.

Bon jeu ^^

-Cc

10 Réponses to “Des exigences de jeu et de nos rapports avec les autres”

  1. Shastar 16 janvier 2011 à 11 h 46 min #

    Merci pour cet article qui correspond mieux à mon analyse générale personnelle. Je l’avais déjà compris durant WOTLK. Tu as la chance d’être avec un groupe qui joue ensemble et c’est vrai qu’alors le jeu a encore un intérêt mais la mentalité globale est quand même devenue déprimante et c’est clairement lié à l’évolution du jeu. Ce sont ces raisons qui m’ont poussé entre autres à aller vers Lotro où la communauté est bien plus respectueuse (dans l’ensemble), que je peux jouer RP, que je peux monter des métiers et cuisiner comme j’aime😉 et jouer à mon rythme, seul ou en groupe ! Le but final étant quand même de s’amuser et de se détendre .. chose que je ne retrouvais plus dans Wow.

  2. Nayad 16 janvier 2011 à 23 h 17 min #

    Ouah j’ai bien cru que j’allais tout lire mais j’ai pas réussi, si j’ai bien compris j’ai pas intérêt à faire des conneries sinon ont bouffera du poulet dans la guilde pour monter les stats😛

  3. Abracadabrah 17 janvier 2011 à 9 h 16 min #

    Merci beaucoup pour cette analyse. Nous n’avons pas tous la même façon de jouer, nous ne recherchons pas tous la même chose dans Wow, mais nous sommes tous très exaspéré par cette mauvaise communauté qui pourrit Wow.
    Le plus triste c’est qu’on est toujours le con d’un autre et donc ce n’est pas près de s’arranger. C’est un peu comme les mauvais conducteurs🙂

  4. Cønstantine 17 janvier 2011 à 12 h 24 min #

    Moi, je m’en fiche d’être la conne de quelqun, parce que je rigole bien quand même lorsque je tombe sur un boulet !

  5. Ccelenn 17 janvier 2011 à 16 h 16 min #

    Oui, enfin rigoler rigoler… ça dépend des fois ! J’aimerais bien aussi finir les instances héro plus souvent ^^

  6. Phoebe 18 janvier 2011 à 11 h 44 min #

    « je m’en fiche d’être la conne de quelqun ». Venant de certaines personnes, dis-toi que c’est même un compliment. Ca prouve qu’elles et toi n’avez rien en commun, et Dieu que c’est rassurant !!

    Dis Tonton Ccelenn, raconte nous encore la guerre et les « boulets » qui passaient en sifflant au dessus de ta tête.

  7. Ccelenn 18 janvier 2011 à 16 h 23 min #

    Hmmm, je ne suis pas sûr d’apprécier ce commentaire… Modérera, modérera pas ? :p

  8. Cønstantine 18 janvier 2011 à 19 h 10 min #

    On va dire que ça a été pris au premier degré😉

  9. Abracadabrah 21 janvier 2011 à 11 h 43 min #

    Quant à moi, j’ai pas compris le commentaire. Héhé, je suis lent, je sais🙂

  10. Ccelenn 21 janvier 2011 à 12 h 35 min #

    Pourtant, s’il s’agissait du commentaire de Phoebe, je le trouvais plutôt bien visé ^^

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :