Diablo 3 : boulétitude, une, première !

18 Juin

Lorsque je suis nerveusement fatigué de jouer hardcore je sors ma petite sorcière softcore pour me détendre : avec elle je peux tout me permettre (hmm) et cela fait du bien, en particulier ouvrir des parties publiques et jouer un peu avec d’autres personnes. Parce qu’il faut bien le dire, Diablo 3 est un jeu sympa mais il manque gravement d’interactions avec l’extérieur. Pour un jeu « online » c’est un comble.

Bref.

Afin de ne pas perdre l’avancée actuelle de ma sorcière je crée moi-même une partie et l’ouvre au public en espérant que quelqu’un sera intéressé à me rejoindre.

Cela ne tarde pas !

Un type nommé « Roccocco » arrive. Je continue mon avancée dans les sous-sols du Bastion de la redoute en difficulté cauchemar et malgré la présence de l’autre ça ne se passe pas mal. 5 minutes passent. Le type n’a toujours pas bougé de la « ville ». De bonne humeur je me dis que je vais encore lui laisser 5 minutes avant de l’ouvrir ^^ 5 autres minutes passent. Roccocco n’a toujours pas bougé de la ville. Là ça commence à m’ennuyer, pour parler poliment. Je lui demande gentiment de venir me rejoindre (What the Hell are you doing up there ? Come and play, or leave, asshole ! ) ^^ mais il n’y réponds pas. Je n’ai pas pris la peine de lui écrire une seconde fois après 20 minutes et j’ai directement quitté *ma* partie.

J’aime pas les leechers

Je me crée donc une seconde partie. Après 20 autres minutes de jeu en solo je me dis que je suis prêt à retenter l’expérience et j’ouvre ma partie au public à nouveau.

Quelques minutes plus tard, une sorcière du nom de goldelocks (je ne suis plus très sûr de l’orthographe exswcte, je mettrai à jour ce soir en rentrant chez moi) arrive. Immédiatement elle me gratifie d’un « Yo ! » amical. Ah, on dirait que ça va mieux aller cette fois ^^ Je lui répond « Hi ! » et la vois arriver près de moi dans les secondes suivantes. On se fait quelques mobs puis goldelocks me demande « How much dps ? ».

Ça, c’est le genre de question qui a le don de refroidir mes ardeurs… Je me soumet quand même à la demande pour voir ce qu’il en résultera même si je me doute que la question est posée pour que goldelocks puisse se faire valoir.

— One thousand, répondis-je.

Du tac au tac goldelocks m’annonce fièrement : « 1k7 for me! :D ».

Ce qu’ils sont prévisibles…

Au moins cette sorcière sera-t-elle utile si elle ne parle pas trop !

Quelques secondes plus tard, alors qu’on engage un pack de mobs, goldelocks meurt sous mes yeux. Je ne comprends pas, le pack n’était pas très dur à gérer même si c’est vrai qu’il fallait être mobile pour éviter de se faire piéger. Enfin rien de bien méchant, et l’autre conne, là, qui gisait lamentablement à mes pieds et me harcelant d’un « rez pls » la seconde suivante.

Je ne dis rien, je rez. L’erreur est humaine.

Pack suivant, même chose. Là goldelocks me dit « but I’ve no PV :D ».

Je ne dis rien et je continue à jouer.

Le prochain pack n’est pas différent et goldelocks s’allonge encore une fois pathétiquement dans les sous-sols du Bastion de la redoute. Je ne vais pas énoncer individuellement chaque fois que goldelocks est morte mais seulement le résumer comme ceci : 7 fois en 10 minutes.

À la huitième fois, je me suis énervé. Je ne l’ai pas rez et j’ai continué mon chemin ^^

Elle a rez et a quitté dans le même instant. Ouf !

Autant dire que j’ai continué à jouer en solo après avoir créé une troisième partie.

Bon jeu ! ^^

-Cc

2 Réponses to “Diablo 3 : boulétitude, une, première !”

  1. Shastar 18 juin 2012 à 16 h 38 min #

    Comme quoi, qu’on soit dans le réel ou le virtuel, les boulets sont partout !🙂

    Heureusement qu’il n’y a pas que des boulets !😉

  2. Ccelenn 18 juin 2012 à 16 h 52 min #

    En effet, et j’en parle aussi ! Voir un des posts précédent où je parle d’une rencontre bien sympathique ^^

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :