Rencontre du 3è type

7 Nov

J’ai rencontré Charlotte dans un bar de Montréal, il y a deux semaines. Depuis je ne joue plus. J’aurais bien aimé mais entre ma re-découverte de Photoshop que j’avais perdu à la suite de l’achat de mon ordinateur et la rencontre de cette jeune fille j’ai un peu de mal à trouver du temps pour jouer.

Et puis… j’en ai pas envie.

Un jour une fille m’a dit que vivre seul me permettrait de savoir vraiment ce que je veux dans mes relations « amoureuses », elle avait tellement raison. Comme je n’ai pas de pression et que je vis très bien en solo je peux me permettre d’être sélectif, du coup Charlotte, je peux le dire, répond à quelques critères ^^

Sauf que Charlotte aussi est sélective et je lui ai imposé UN critère sur lequel je n’ai aucune envie de revenir : pas de sexe. Imagine son regard lorsque j’ai prononcé ces mots.

Gros yeux.

Non, merci, lui ai-je dit. Tout, mais pas de sexe entre-nous. Je cherche une relation authentique, tendre, sans pression, sans jugement, sans complexe, sincère.

À son tour, elle ma dit « Non, merci ».

Pour moi cela voulait dire pleine de choses et en particulier que le sexe aux yeux de certaines personnes est plus important que le reste des éléments constituant une relation amoureuse.

Fuck off.

Je sais ce que je veux.

-Cc

6 Réponses to “Rencontre du 3è type”

  1. garikover 7 novembre 2012 à 20 h 17 min #

    Ça déroute les gens d’avoir pour interlocuteurs des gens qui servent ce qu’ils veulent.

  2. Ccelyo 8 novembre 2012 à 18 h 13 min #

    En même temps, on peut aussi évoluer sur un sujet particulier.
    Par exemple, avant je n’aimais que les brunes : maintenant je suis ouvert aux cuivrées, aux dorées, aux blondes, aux rousses, aux noires, aux blanches…
    http://www.boreale.com/joomla/index.php?option=com_content&task=view&id=20&Itemid=56

  3. Umbrea 9 novembre 2012 à 10 h 55 min #

    Si tu n’es pas capable de bouffer ton chapeau, de te renier, de faire des choses qui vont à l’encontre de ton éthique personnelle pour une autre personne… c’est pas de l’amour.

    Mais ça peut être sympa. Comme une part de cake, un ciné ou un boudin purée…😉

  4. Ccelyo 9 novembre 2012 à 13 h 23 min #

    Pour moi, Umbrea, c’est tout l’inverse : ne pas vouloir changer l’autre et l’accepter tel qu’il-elle est, c’est ça « l’amour » ^^

  5. Umbrella 12 novembre 2012 à 5 h 43 min #

    Mais de toute façon, l’Autre change. Et toi aussi. C’est le court naturel des évènements.
    Et même quand c’est pas « naturel »… tout nous change. Et l’amour qu’on reçoit aussi nous change. Il change notre perception du monde extérieur et rien que ça, ça change déjà ta vie intérieure.
    Dire qu’on ne veut pas changer l’autre c’est refuser la porosité du monde. C’est refuser la capillarité, la respiration, l’échange… la vie.

    Le sexe c’est une façon de partager son intimité avec celle de l’autre. Refuser ça, c’est comme une terre qui dit à un arbre « Tu peux plonger tes racines aussi profond que tu veux en moi, mais jamais tu ne pourras en tirer quoi que ce soit pour te nourrir ».

    Mais c’est peut-être toi que tu ne veux pas changer ?

    Bois un bon verre de vin.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Écrire, des cris et des rires… « Piou Piou Blog - 9 novembre 2012

    […] au râteau que je me suis pris dernièrement avec cette charmante Charlotte, et malgré la rencontre avant […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :