Rom, pich, rom, pich (rire d’enfant) rom, pich…

20 Nov

Je suis crevé ! Non mais quoi, c’est pas une vie ça.

Ma semaine a commencé avec Fiston 2.0 qui me réveille en pleine nuit parce qu’il a cauchemardé sur Kayako. Quand est-ce qu’il est tombé sur ça ? je ne sais pas, sans doute une nouvelle excellente idée de Fiston 0.5 dans mon dos… Comme il ne voulait pas repartir dans son lit j’ai dû le laisser s’incruster dans le mien. Pas pu dormir correctement du reste de la nuit : ce que ça peut bouger ces gosses.

Ensuite, numéro 1.0  a eu la bonne idée d’avoir une réaction allergique au vaccin contre la Grippe + Hépatite reçu la veille (c’est pas sensé arriver le jour-même ?). Il s’est mis à enfler subitement, à avoir la nausée, des maux de tête et une très forte fièvre. Nice ! Trois heures plus tard je partais pour les urgences. J’ai passé la nuit dans un corridor de l’hôpital à m’inquiéter pour Fiston 1.0. Retour à l’aube chez moi, dodo et réveil à 10h30 avec le sentiment d’avoir oublié un détail… Ah oui, tiens, on est lundi et je travaille à 7h45 ce matin. Et hop, une journée de travail en moins : appel au boulot, je ne vais quand même pas abandonner Fiston 1.0 tout seul toute la journée dans son état. Une chance, ils sont compréhensifs dans ma boite.

À l’heure de partir chercher Fiston 2.0 à l’école, je reçois un appel de sa prof de gym sur mon cellulaire (euh, téléphone portable en français de France) : « Allo, je suis X, la prof de Fiston 2.0. Votre fils vient de se tordre le cou pendant le cours alors qu’il tentait de faire une roulade en arri… » Décollage immédiat, direction l’école. Sur place je découvre 2.0 la main collée au cou et un rictus de douleur sur le visage à faire pâlir Mister House.

Le soir, je reçois un appel de Viviane ^^ Je t’avais dis qu’il y aurait une suite avec viviane.

Salut ! Je t’appelle pas longtemps, juste te dire que j’ai pas beaucoup apprécié de rester comme une conne à t’attendre hier soir. Merci, et bye !

Couic.

J’ai même pas réussi à placer un mot ^^ M’attendre hier soir ? On avait rendez-vous une soir où j’ai mes gamins avec moi ? Aucun souvenir de ce rendez-vous. Et puis, j’ai pas eu le temps hein, entre l’hôpital et toussa…

Bref, voilà, fini Viviane.

Mardi matin je suis allé travailler normalement, mais à 13h j’ai eu comme le coup de barre de ma vie. Paupières qui tombent toutes seules, besoin de m’asseoir, répéter les phrases que j’avais du mal à terminer. Ça a duré une heure et j’ai pu rebosser correctement ensuite. Plus tard, de retour chez moi j’entame ma routine de semaine : devoirs, bouffe, câlins, chahuts, TV, vaisselle, ordinateur. Pas forcément dans cet ordre, sauf pour l’ordinateur. Je commence à jouer à SWTOR et à 20h30 PAF ! Encore un coup de barre. Je laisse la place à Fiston 2.0 et je m’endors sur le canapé en essayant de regarder Tron premier du nom encore une fois.

Rom, pich, rom, pich, rom, pich…

Évidemment les gamins en profitent pour nerder sur le Net jusqu’à pas d’heure. Le lendemain bien sûr ils sont crevés en classe et je me fais engueuler par l’instit’ lorsque je passe les rechercher à l’école. Sur quoi j’engueule mes gamins d’avoir abusé de ma confiance dès le retour à la maison PUIS je me bagarre avec eux quelques minutes : ils adorent ça.

Moi aussi.

Pour finir, jeudi s’annonce une merveilleuse journée. Il fait beau dehors, je pète la forme et j’ai l’humeur au beau fixe. Au boulot je tombe sur deux clientes super cool, une dame de 66 ans passionnée de photo qui part bientôt au Costa Rica, et une artiste peintre – plus jeune – qui a besoin de mon aide pour un de ses projets photo. Tout va super bien jusqu’à ce que je mette les pieds dans le labo pour papoter avec un de mes potes. Après quelques minutes les portes d’accès au labo sont bloquées électroniquement : plus personne ne peut entrer ou sortir. Moi, ça m’émeut pas puisque je suis en bonne compagnie mais c’est alors que la réceptionniste, en bas dans le magasin, me fait pager car j’ai reçu un appel d’urgence de l’extérieur. Je prends l’appel et je tombe sur mon ex.

Fiston 2.0 est malade à l’école, il a la diarrhée, la merde lui coule sur les jambes et je dois aller le chercher au plus vite.

Putain !

Non, pas toi chérie, la situation…

Alors je fonce, encore et encore, chercher 2.0 non sans avoir au préalable ramassé slip, pantalon et chaussettes de rechange (merci les ex, qu’est-ce qu’on ferait sans vous ?). À l’école fiston 2.o se tient droit sur une chaise du secrétariat, comme si de rien n’était. Je l’embrasse dans l’odeur pestilentielle de sa merde, l’assure que ce n’est rien, que ça arrive à tout le monde et même qu’à moi cela m’est arrivé la semaine d’avant ! Ça l’a fait sourire… On rentre, il prend une douche, se change et me retrouve en pyjama sur le canapé.

Câlin, bisou, merci.

De rien.

-Cc

6 Réponses to “Rom, pich, rom, pich (rire d’enfant) rom, pich…”

  1. cleophis 21 novembre 2012 à 1 h 47 min #

    Faites des gosses qu’ils disaient !!😀

  2. Guy liguilli 21 novembre 2012 à 2 h 44 min #

    A coté de ça, les journées de Jack Bauer sont d’un ennui….:)

  3. valauxa 21 novembre 2012 à 5 h 10 min #

    Oh putain ! Oh putain ! Bonjour la semaine🙂 Dis moi quel age ont fiston 1.0 et 2.0 ?

  4. Umbrella 21 novembre 2012 à 6 h 46 min #

    Lol. J’ai fini par faire un groupe de numéros « spécial crise » sur mon mobile (cantine, docteur, secrétariat école, nounou,boulot pour prévenir etc…). C’est fou comme on peut zapper des trucs dès qu’on s’inquiète pour un enfant.
    Quand il te vomit dessus à 02:00 en pleurant toutes les larmes de son corps, le reste du monde devient… secondaire.
    Bravo soldat CC !😀

  5. Ccelyo 21 novembre 2012 à 7 h 17 min #

    @ cleophis : allez, y’a du tracas mais je suis pour !

    @ Guy liguili : chacun son truc, lui il sauve le monde à chaque épisode, moi je sauve mon c… et c’est déjà bien…

    @ valauxa : au début je me disais qu’avoir les gamins une semaine sur deux c’était triste. Maintenant j’arrive à y voir un atout ^^ Ils ont 11 et 9 ans.

    @ Umbrella : c’est clair, c’est toute une logistique à mettre en place pour les coups durs qui vont forcément arriver. Au début on perd un temps fou, on oublie des trucs… Après, on gère les yeux fermés ^^ Mais, oui, face à des larmes de crocodile je continue à m’effondrer.

  6. Shastar 22 novembre 2012 à 6 h 47 min #

    Avec une vie pareille, je me demande encore pourquoi tu cherches des aventures ludiques !🙂 Finalement, je me rends compte que j’ai beaucoup de chance avec mon fiston qui n’est jamais malade, n’abuse jamais de ma confiance, etc …😉 Allez courage, la vie serait monotone sans tous les imprévus !

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :