Tag Archives: Hardcore

Diablo 3 RIP : deux de plus !

30 Juil

Le grand cimetière des personnages hardcore accueille depuis ce week-end deux nouveaux défunts, un moine niveau 56 et un sorcier nvieau 44.

Le moine, dont le cerveau ralenti s’est retrouvé en manque de mobilité, a trépassé suite à l’impossibilité de sélectionner un ennemi et de sauter vers lui. Les pieds enlisés dans une mare de feu, il succomba crânement dans l’Acte deux, tout près d’Alcarnus, après que ses 3 ennemis rares l’aient bien moqué. Paix à son âme torturée.

Le sorcier se battait avec ardeur sur les remparts du Bastion de la Redoute en compagnie de son compère de toujours, genre, un moine aussi réactif que valeureux. C’est lorsqu’il surpris du coin de l’oeil le »Oh merde… » de son compagnon, et qu’il constata l’effort redoublé des hordes démoniaques qui s’intéressaient à lui, qu’il comprit que quelque-chose de grave arrivait. Il baissa alors la tête et vit les monstres fondre sur lui par dizaines. Fièrement, il leva la tête, sourit aux démons et baissa les bras : jamais il ne quitterait son ami.

Et c’est donc avec joie que je t’annonce la naissance de Ccelyo, le barbare, maintenant niveau 10, et de Ccelyo, le sorcier, qui attendra jusqu’au week-end prochain pour renaître en bonne compagnie ^^

Bon jeu !

-Cc

Publicités

Diablo 3 : hardcore, la faim (creuse l’ambition) !

26 Juil

Je t’en parlais avant hier : j’ai battu mon record de longévité en mode hardcore en atteignant pour la deuxième fois le niveau 53 dans ce mode de jeu où la mort est définitive. C’est pas un record extraordinaire au vu des performance de nombreux joueurs de part le monde mais, pour moi, eh bien… c’est le miens, en toute modestie.

Le Boucher est mort !

Bien que j’ai peu joué ces deux derniers jours, j’ai poursuivi sur ma lancée et mon moine est désormais niveau 55. Il a battu le Boucher en difficulté enfer et s’approche maintenant d’Alcarnus. Je suis content ^^

Tout au long de cette avancée à travers le mode hardcore je me suis souvent surpris à trouver le jeu plus facile encore qu’en mode softcore, comme si les mobs rares apparaissaient moins souvent et avec des affixes moins mortels. Réellement, cela représente assez bien l’histoire de mon moine jusqu’aux trois quarts de l’acte Un en difficulté enfer. Et puis d’un coup, je n’ai plus eu que des difficultés. Encore maintenant ! Des rares à tous les coins des rue avec à chaque fois ces saletés enchantement des arcanes, ces gels, mortiers, murs ou vortex.

Malgré cela, j’ai décidé de ne jamais éviter un combat et de soigneusement écumer chaque recoin de chaque map que je parcours. Je ne donne pas cher de ma peau mais… c’est ça qui me procure du plaisir dans ce jeu autrement assez banal.

Et comme on dit : à vaincre sans péril, point de victoire.

Bon jeu ^^

-Cc

Diablo 3 : record hardcore battu !

23 Juil

Non content d’avoir perdu ma moniale au niveau 53 le mois dernier, c’est avec une légère satisfaction que je peux annoncer être parvenu aujourd’hui à égaler sa performance, si mineure soit-elle, et à la dépasser ! Mon nouveau moine est actuellement niveau 53 lui aussi, il vient de passer le Roi squelette en difficulté Enfer.

Ce petit exploit (oui je me contente de peu) ayant attisé mon envie, je pense le reprendre ce soir pour aller affronter le Boucher.

Arrogance ? Fierté mal placée ou assurance bénéfique ? Tu le sauras demain ^^

Bon jeu !

-Cc

Blizzard venimeux

14 Juil

Build hardcore pour Sorcier

Cela me trottait dans la tête depuis un petit moment, il était temps que ça sorte.

Je viens de poster un court article sur le gameplay du Sorcier intitulé le « Blizzard venimeux » dans la nouvelle rubrique Stratégies du site JH. Il s’agit d’un build utilisable pour le mode hardcore.

Je posterai sous peu un post identique pour le gameplay du moine.

Bon jeu !

-Cc

 

Diablo 3 : Rest In Play

21 Juin

Je suis déçu !

Tu te souviens, j’en ai parlé hier, ma moniale hardcore est restée plantée face à Diablo en difficulté cauchemar. Je m’attendais à retrouver le combat en cours ou quelque-chose comme ça et, donc, à trépasser.

Je n’ai même pas eu une égratignure…

 

Blizzard a eu l’excellente idée de reset (ceci n’est pas un jeu de mot sarcastique à propos d’une fonction régulière de World of Warcraft) le combat au complet et je suis donc réapparu dans le jeu dans la salle précédente. J’ai donc pu reprendre le combat détendu et… vaincre le grand rouge ^^

Comparativement au mode normal le combat était effectivement plus « difficile », l’arrivée de nouvelles compétences de Diablo y étant pour beaucoup. Quoi qu’il en soit cette rencontre n’a finalement pas été un challenge énorme et je commence a comprendre pourquoi certains estiment que le mode hardcore commence avec la difficulté « Enfer ». Mais bon… j’ai quand même eu plusieurs frayeur en Nightmare et je ne tiens pas à sous-estimer ce mode : Hardcore = prudence.

Bref ^^

Me voilà donc rendu en difficulté Enfer, j’ai bien hâte d’avancer et de me frotter À Léoric 😀

Un aperçu de ma moniale level 51, pour référence.

Bon jeu !

-Cc

Diablo 3 : suspense !

19 Juin

15 minutes avant la fermeture du serveur ce soir, pour la mise à jour 1.0.3, j’ai engagé avec ma moniale hardcore une course contre la montre afin d’aller tuer Diablo en difficulté cauchemar. Deux zones me séparaient du boss final ainsi que des centaines de mobs avant de pouvoir atteindre mon but et c’est à un peu plus de 5 minutes de la fin que j’ai pu mettre la main dessus.

Tendu.

Au passage j’ai gagné un niveau. Le temps de vérifier mon template et hop, à l’assaut du grand rouge ! Malheureusement mon DPS de 1795 ne m’a pas permis de terminer le combat avant la déconnexion.

Diablo 3 hardcore : déconnexion en plein combat

C’est donc un peu stressé que je vais reprendre le combat en plein milieu demain, il y a toujours quelques secondes de lag à la première connexion et je doute que Diablo me laisse me ressaisir ^^

On verra bien, souhaites-moi bonne chance !

Bon jeu ^^

-Cc

Diablo 3 R.I.P. : ce n’eeeeeest qu’un… début !

14 Juin

Sanctuary, acte II, difficulté « cauchemar », quelque-part dans le désert.

Fort des mes derniers achats à l’hôtel des ventes, mes points de vie et mon DPS atteignent un niveau largement satisfaisants pour ce que j’avais à faire à la fin de l’acte I. Confiant, je m’avance et j’enchaîne les packs de mobs comme d’autres s’enfilent un sac de chips. Je me sens un « sur-homme » et j’avance d’un pas décidé.

En plein désert, je rencontre un groupe mené par un élite. Vortex + Arcane. J’engage le groupe. Quelques secondes plus tard, un second groupe nous rejoint, lui aussi mené par un élite : Profanateur + Bonus de vie. Le temps de me concentrer pour décider comment gérer la situation et un troisième élite rapplique avec sa troupe : Illusionniste + Geolier ! Je ne te dis pas le cafouillage  sur l’écran.

Me voilà donc cloué au sol (Geolier), ma bulle de vie descend à la vitesse de speedy Gonzales (Profanateur, Arcanes), une soixantaine de mobs m’encerclent (Illusions) et j’ai l’impression que je ne leur fait aucun dommages (Bonus de vie).

Heureusement, je ne suis pas né de la dernière pluie. J’ai des années de raid dans les doigts, des nerfs d’acier, une longue expérience du jeu en mode hardcore — quoiqu’ancienne — et d’excellents réflexes. Je commence à bien maîtriser mon personnage (une moniale) et zéro lag ce soir (130 ms de latence) alors tous les espoirs sont permis ! Ben oui, mais n’empêche…

…grosse frayeur !

Je parviens à rejoindre la périphérie de cette masse de mobs agglutinés sur moi et à les placer face à moi. Je béni ma spé « tank » ainsi que ma Sérénité puis je commence à réduire mes opposants méthodiquement, un par un, en commençant par les plus petits car leur nombre me fait énormément plus de mal que les trois élites réunis. Très mobile, j’évite les zones de dégât grâce à Frappe éclair et Ruée de la tempête (pour moi toutes deux indispensables en mode hardcore) et j’esquive ce que je peux. Rapidement je parviens à équilibrer ma bulle de vie et à envisager le début d’une issue possiblement positive pour moi ^^

Les doigts crispés, les nerfs à vif, le visage émacié après ces 5 minutes de combat acharné, c’est tendu comme une trique, le coeur battant et le souffle haletant, la langue traînant sur le sol, que je pu enfin contempler ma moniale au centre de ce désert, seule, triomphante, au milieu de la pile des cadavres de ses ennemis.

Plus âme qui vive à un kilomètre à la ronde ! Ouf…

Voilà, tu as compris. C’est parce que c’est en mode hardcore qu’on peut ressentir ce genre d’émotions que je l’ai choisi comme mode de jeu privilégié. Vraiment, ce sont des sensations intéressantes qui te poussent à te dépasser, à jouer d’instinct et à réellement tirer un plaisir de jouer inouï. Sans même parler de l’immersion dans le jeu et du sens de l’accomplissement une fois les objectifs atteints…

Hier soir j’ai atteint le niveau 43 et ma petite moniale poursuit maintenant ses aventures dans l’acte III en difficulté cauchemar après avoir passé l’ami Bélial en solo. Nous sommes tous deux confiants pour la suite des évènements ^^ Je n’ai pas continué plus loin avec ce personnage car je sentais déjà la fatigue venir vers 22h… j’ai donc ressorti ma mage softcore que j’ai quand même eu le courage de pousser jusqu’à Diablo, avec en prime le haut fait (j’ai oublié son nom au moment où j’écris !) d’avoir terminé l’Acte 4 en moins d’une heure (en duo sur une partie publique avec un joueur que je ne connaissais pas, avec lequel je n’ai jamais parlé et qui mourait une fois toutes les 10 minutes, quand même).

Haha !

Allez, bon jeu ! Tes commentaires sur le jeu hardcore, tes impressions ou même tes expériences de jeu sont les bienvenues ^^^

-Cc

%d blogueurs aiment cette page :