Archive | World of Warcraft RSS feed for this section

Un retour maladroit

3 Oct

pandaren_concept

Pas facile de reprendre ses aises lorsque tu rejoues à un jeu abandonné 2 ans plus tôt. L’interface a changé, le gameplay a changé, tous les vieux personnages réapparaissent avec des dizaines d’icônes qu’il est devenu difficile d’identifier dans les barres d’action. Tu ne reconnais rien, tu ne sais plus rien faire et tu te mélanges avec ce que tu crois te souvenir.

Cool.

Lire la suite

Les Seigneurs de guerre m’appellent !

1 Oct

wow_wod_mini

Tu sais ce que c’est, tu débites des grandes phrases définitives sous le coup des émotions et quelques temps plus tard tu les regrette et fais marche arrière. Tu me connais, je suis comme ça.

Lire la suite

La fin du monde aura lieu le 22 octobre 2012

6 Oct

[Mode québécois ON]

Maudit qu’ai hâte…

[/Mode québécois OFF]

C’est la fin d’une époque.

World of Warcraft a animé des centaines et des centaines de mes soirées et journées pendant 5 ans. J’ai vécu à travers ce jeu des milliers d’heures. Je me suis investis dans mes personnages et, surtout, dans les équipes que j’ai fréquentées. Pendant 5 ans, le jeu lui-même ne m’a jamais déçu. J’ai adoré y jouer, j’ai adoré leveller et faire avancer mes personnages même si c’était essentiellement dû à mon ignorance de la réalité des MMOS : à l’époque, je ne voulais pas entendre parler des autres jeux et, comme des milliers d’autres joueurs, j’ai pratiqué l’intégrisme ludique.

C’est « la communauté » des joueurs de World of Warcraft qui m’en a éloigné, une communauté qui n’existe à mes yeux que dans le seul point commun fréquent qui anime ses joueurs : la médiocrité. Oh, évidement tous les joueurs de World of Warcraft ne sont pas médiocre, loin s’en faut, et je ne crache sur personne en particulier. Cependant, pris en groupe et avec du recul, jouer à World of Warcraft hors guilde était devenu avec le temps un champ de bataille constant où l’on devait sans arrêt jouer des coudes avec des attardés prépubères ou des melons arrogants. Ce qui entre nous revient un peu au même. Peut-être étais-je moi-même l’un ou l’autre puisque je n’ai pas su trouver ma place dans cette « communauté » ni y garder des amis proches. Je veux bien croire aujourd’hui que j’ai eu ma part de responsabilité dans cette situation.

Quoi qu’il en soit, depuis World of warcraft j’ai eu l’occasion de voir du monde, de varier mon expérience et de constater que le jeu de Blizzard, pour cet aspect, n’est pas loin d’être unique car je n’ai jamais retrouvé dans les autres jeux une communauté à la médiocrité aussi dense. LotRO ? Une communauté géniale, paisible, bienveillante, érudite. SW:ToR ? Des passionné-es. Diablo 3 ? Pas de communauté du tout ^^ Guild Wars 2 ? Tous les outils du jeu poussent à collaborer, alors…

Alors j’ai hâte que mon abonnement  prenne fin et que Blizzard cesse de m’inclure autant dans ses statistiques d’abonnés que dans son portefeuille.

Le 22 octobre 2012 sonnera donc le glas de ma dépendance vidéoludique.

Enfin libre.

-Cc (2007 – 2012)

[Guild Wars 2] Disparition de la sainte trinité

13 Sep

Valauxa, dans les commentaires de l’article précédent, pose une question intéressante à laquelle j’ai décidé de répondre dans un nouvel article plutôt qu’à la suite de son commentaire afin de lui donner un peu plus de visibilité.  Il se demandait si Guild Wars 2, en supprimant la « sainte » trinité Tank / DPS / Heal, ne produisait pas au final un jeu bordélique et chiant à jouer.

Il y a (au moins) deux façons de voir les choses.

On peut considérer une organisation structurelle, intégrée au jeu, implantée par les développeurs et que les joueurs doivent suivre servilement. Oui, « servilement » n’est pas objectif ^^ Cela mène à des stratégies de combat contre les boss scriptées, fixes, qu’il suffit d’apprendre par coeur pour les maîtriser.

On peut aussi considérer une organisation humaine, basée sur la communication et l’entente formelle des joueurs. Bien sûr les combats contre les boss sont là aussi scriptés mais le déroulement sera plus aléatoire du fait de l’imprégnation humaine dans l’événement. Chacun devra alors maîtriser non pas le script (par coeur, accessible à tous) du boss mais le gameplay de son propre personnage afin d’en sortir vainqueur (du fait de l’aspect moins mécanisé de la rencontre).

Dans le premier cas, qui représente l’ensemble des MMOs classiques, on rend le jeu accessible à tous. C’est un souci de démocratisation. On apprend le jeu de façon linéaire, régulière, et on atteint obligatoirement un moment où on le maîtrise parfaitement. Ce n’est qu’une question de temps qui différencie les « pgm » surstuffés des joueurs casuals pour atteindre les mêmes objectifs.

Dans l’autre cas, le temps n’y fera rien. Le temps réduira les disparités, indéniablement, mais c’est la valorisation de l’instinct individuel et les capacités d’adaptation des joueurs eux-même qui fera la différence entre ceux qui galèreront et les autres. Bien sur, même dans ce second cas on ne peut échapper à une organisation nécessaire, justement pour ne pas sombrer dans le « bordel » dont valauxa parlait. Sauf qu’ici, ça passe par les joueurs, pas par les développeurs… d’où l’intérêt des guildes. On est dans GUILD Wars 2, pas WORLD of I’m in a famous gameCRAFT.

Il en faut pour tous les goûts je pense. Personnellement je préfère qu’on me donne les rènes et que je m’organise moi-même avec mes amis plutôt que de me voir imposer des règles strictes. Je joue à un MMO, je ne souhaite pas y travailler…

-Cc

Note complémentaire : prochains articles sur GW2-guide.fr

Blizzard : en quête d’un second souffle

10 Mai

C’est avec une grande surprise que je suis tombé par hasard sur cet article d’Anna Winterstein paru sur Lemonde.fr. Un article clair et éclairé, synthèse magistrale de la situation actuelle et des intentions de Blizzard, en particulier vis-à-vis de World of Warcraft (petite mort en douceur) et de Diablo III (le « coup de pouce »).

Si Blizzard tire son épingle du jeu, il a pourtant dû, lui aussi, consentir à des sacrifices. Ainsi, depuis juin 2011, World of Warcraft offre un accès gratuit aux joueurs jusqu’au niveau 20, et les boîtes des premiers opus ont vu leur prix décroître drastiquement au fil du temps.

Mais ces efforts ne suffisent pas. Car la stabilité du nombre d’abonnés à WoW est due en partie à un coup de pouce extérieur : l’offre spéciale mise en place pour la sortie de Diablo III.

Je vous invite à prendre connaissance du contenu complet de l’article ici, il vaut le détour.

Bon jeu !

-Cc

MoP : premières impressions…

6 Avr

…pas très bonnes, je n’ai pas pu sortir de la zone d’arrivée ^^

  

  

Et puis tous ces clones, on se croirait dans Star Wars ! Quoique ceux-là, manifestement, on besoin de quelques leçons de syntaxe Blizzardiènne… Il y avait pourtant l’un d’eux juste à côté en train d’expliquer en criant que /c interact machintruc ne fonctionnait pas mais, rien à faire, des centaines de voix se levaient chaque seconde pour répéter inlassablement le même slogan dégénéré : /c interact machintruc.

Drôle, mais désespérant.

  

Parlant de Star Wars, je retourne de ce pas incarner « Ccilinn », mon inquisitrice Sith enfin rendue au niveau 50 !

Sur SWTOR au moins un personnage a "de la gueule" !

Sur SWTOR au moins un personnage a "de la gueule" !

Aller, je suis de bonne humeur : je réessayerai dans quelques jours. Bon jeu ^^

-Cc

MoP : invitation au betatest

5 Avr

Eh bah il était temps !

Un peu plus et je me serais mis à rager… une chance que je ne sois plus impliqué dans World of Warcraft, hein ^^

Bon jeu !

-Cc

%d blogueurs aiment cette page :